collectif lesbiennes-feministes-ba-ham (CLFBH)

لزبین فمینیست با هم

Le retour des religions est le retour de bâton contre les femmes !

Quelle religion n’est pas contre les femmes ?

—- dernière mise à jour : septembre 2012 —-


Pour imprimer le texte mis en page en brochure-cahier, cliquez ici (pdf, 250 Ko).

Pour lire le texte en ligne avec mise en page (ou pour impression en gros caractères), cliquez ici (pdf, 280 Ko).


Le texte est aussi lisible directement ci-dessous, sans mise en page :

Le retour
des religions est le retour de bâton contre les femmes !

Quelle
religion n’est pas contre les femmes ?

Par Ana Pak, militante féministe laïque. Exilée
politique iranienne.

Éditions
Lesbiennes-Feministes-ba-ham
septembre 2012
Copie libre et
encouragée
clfbh@riseup.net
https://lesbiennesfeministesbaham.wordpress.com

D’Iran
aux pays africains, nord africains et asiatique, en passant par
l’Égypte, l’Israël, la France et jusqu’aux États-Unis… les
extrémismes religieux rampent. Partout les religions et les
extrémismes religieux se propagent comme une maladie dans cette
société patriarcale mortifère et très violente.
Dans
certains pays, ils sont déjà au pouvoir, dans d’autres ils
cherchent à le conquérir. Actuellement, l’islam dans cette
propagation est le numéro un sur le podium.

Si les extrémistes religieux
n’imposaient leur idéologie qu’à eux-même, il n’y aurait pas tant
de craintes à avoir. Mais
ils
cherchent au contraire
à restreindre les libertés, en
premier lieu celles des femmes
, et à nous contrôler. Les hommes
s’appuyent sur leurs dieux et les utilisent pour assujettir les
femmes à leurs lois : petites filles privées d’éducation,
mutilées sexuellement, forcées et contraintes au voile, au mariage
et à l’enfantement

Sans aucun recours, aucune alternative, aucun autre horizon possible.

Toute la vie des femmes est régie,
décidée par la volonté des dieux inventés par les hommes. Tous
les détails de leur vie sont contrôlés par les lois
soi-disant
divines : leur menstruation, leur sexualité, leur
éducation, leur ventre, leur sexe, leur finance, leur héritage,
leur pouvoir-non pouvoir économique, leur liberté de se mouvoir, la
force de leur travail… Et, à chaque fois, elles sont traitées
comme des sous-êtres.

Pourquoi les religieux
(aucune religion n’a été inventée par des femmes) soumettent-ils
tant les femmes à leurs dieux ? Pourquoi dans persque toutes les
religions les femmes n’accèdent jamais au même rang que les
hommes ? Pourquoi l’homosexualité est-elle condamnée par
la plupart des religions ? Elle est considérée comme un crime
par l’islam. Un crime qui conduit à la peine de mort. 1La
même peine est appliquée aux femmes qui sont accusées de relations
extra-conjugales. 

* * * 

En fait la religion est l’une des institutions du patriarcat.
Ainsi, la religion renforce l’appropriation des femmes par les
hommes. En étant basée sur la neutralité de l’État en matière
religieuse, la laïcité
garantie la liberté de conscience et d’expression. Sans elle, aucun
espace n’est possible pour l’émancipation des femmes. La laïcité
est un premier rempart pour protéger les femmes des religions

mais elle ne les combat pas en tant qu’outil de la répression des
femmes.

L’apartheid sexiste ne se
pratique pas seulement en Iran, en Arabie Saoudite, ou
en Afghanistan. Les extrémistes juifs aussi polluent l’espace
public dans certains endroits d’Israël. Ils sexualisent et
séparent les bus en deux parties : les hommes devant, les femmes
derrière. À l’identique de ce qui se fait depuis plus de 30 ans
dans les bus et métro iraniens. Comme d’ailleurs dans les mosquées
du monde entier !

L’avortement n’est pas seulement
interdit et pénalisé en Iran ou Arabie Saoudite, mais
aussi en Pologne et en Irlande. Barak Obama,
dont  l’élection
à la
présidence
a été reçue par les médias patriarcaux comme
un progrès pour l’humanité, « a signé un décret qui
restreint l’usage des fonds fédéraux pour couvrir les
avortements
.2»

Dans beaucoup de pays comme l’Arabie
Saoudite, le Pakistan, l’Afghanistan, les pays d’Afrique… les
petites filles n’ont pas le droit à l’éducation

En Afghanistan combien de
petites filles ayant l’amour de l’école et voulant apprendre à lire
et à écrire sont brûlées à l’acide, ont leurs oreilles ou leur
nez coupés par les hommes, afin de les empêcher d’aller à l’école
?

Encore aujourd’hui, chaque année,
2 millions de petites filles sont excisées dans le monde !

Encore aujourd’hui des hommes lapident des femmes parce qu’elles
refusent de se soumettre à leur mari !
Elles n’ont pas de droit
sur leur propre corps. Leur corps appartient aux hommes : mari,
frère, père, religieux…

En Arabie Saoudite, le Dr (sic)
Salih bin Fawzan, membre du Conseil islamique d’Arabie Saoudite donne
une fatwa légitimant le mariage des enfants, autrement dit la
légitimation de la pédo-criminalité. La fatwa affirmant «
qu’il n’y a pas de minimum d’âge pour le mariage, et que les
filles peuvent être mariées, même si elles sont dans le berceau
.3»

* * *

Pourtant, face à tous ces régressions et oppressions, les femmes,
partout dans le monde, individuellement ou collectivement, résistent
et luttent contre leurs oppresseurs et surtout contre leurs
oppressions basées sur les lois religieuses.

Contre
l’interdiction de conduire en
Arabie
Saoudite
,
les Saoudiennes se mobilisent, se mettent en réseaux avec des
féministes d’autres pays, et se donnent rendez-vous pour conduire un
jour toutes ensemble pour contrer les imams et muftis qui leur
interdisent de prendre le volant4.
Elles obligent ces imams à accepter qu’elles vendent de la lingerie
! (oui les Saoudiennes n’ont pas le droit de vendre quoique ce soit,
sauf… leur corps aux hommes !!5)
En réaction, « le mufti cheikh Abdelaziz Al Cheikh déplore lors de
son sermon du vendredi 30 décembre 2011 que «
les
femmes vont vendre et compter l’argent
», ce qui est «
contraire à la religion », ajoute-il. Il a averti les
boutiques concernées qu’elles commettaient un « crime interdit
par la loi islamique
».

Face à toutes ces répressions aussi
bien en Égypte
qu’en
Tunisie,
Algérie,
ou
Iran,
ce sont des femmes qui s’emparent de
tous les moyens de
lutte : la rue, les rassemblements, différentes campagnes, le web.
pour s’émanciper du poids de la religion.

Aujourd’hui en Iran,
il y a un fort mouvement politique, où les femmes sont très actives
et œuvrent pour la séparation de la religion et du politique,
a
utrement dit la laïcité. 

Ce sont des femmes qui ont commencé la
lutte contre le diktat des théocrates en Iran dès le lendemain de
l’arrivé au pouvoir des islamistes. Logique, ce sont elles qui
étaient visées par l’apartheid sexiste des islamistes. Car l’islam,
comme toutes les religions, prend son pouvoir en s’attaquant à la
dignité et à la liberté des femmes
: les juges femmes ont été
déchues de leur poste (« elles sont trop sentimentales pendant
leurs règles ») disent les aytollahs, les femmes sont
mariables à partir de 9 ans, puis de 13 ans (pédo-criminalité
légalisée), elles ont perdu leur liberté et ont été rabaissées
au statut de mineure à vie sous tutorat d’un homme.

Et depuis plus de 30 ans, les
ayatollahs à chaque soubresaut populaire, fléau, catastrophe
naturelle ou sociale, montrent du doigt ces femmes comme
responsables. Ils les attaquent verbalement dans leur prière du
vendredi, après quoi elles deviennent sujets des pires répressions,
poursuites et lynchages dans des rues d’Iran, pour « mauvais
héjab
6
» ..

* * *

La société islamique est
constitué de trois castes : les émissaires-mâles (représentants
des dieux), les autres mâles et les femmes. Dans ces sociétés tout
est sexualisé
: les bus, métro, rues, universités, parcs, afin
de chosifier les femmes
et, en contrôlant le corps des femmes,
avoir le contrôle sur toute la société.

Par ailleurs, aucun des pays islamiques
n’a ratifié le CDAW 7,
tout comme aucun de ces pays n’est abolitionniste en matière de
prostitution. 

En revanche dans tout ces pays la
prostitution est une pratique courante
. Car elle permet de faire
une hiérarchie entre les femmes qu’ils disent « pures » et
celles qu’ils disent « impures ». À chaque campagne de
répression des mœurs, ce sont les personnes prostituées qui sont
d’abord punies, lapidées, brûlées 8,
diabolisées, ensuite toutes les femmes et, par là même, tout la
société. 

Dans ces jeux de pouvoirs et de
répressions, les puissants occidentaux se montrent indifférents et
méprisants du sort des femmes. Ils font preuve de solidarité
masculine
en soutenant les mâles au pouvoir dans les pays sous
diktat des islamistes. 

* * *

Ce
mépris des femmes affecte aussi celles qui sont sur le sol
occidental. Combien de crimes dits « d’honneur » y sont perpétrés
?
En Angleterre,
le relativisme culturel

a été poussée à
son extrême, jusque dans les lois
.
Il n’y a pas une loi pour toutes mais chaque communauté (religieuse)
applique son propre code de la famille à « ses » femmes. Ainsi,
combien de pakistanaises, bangladaises… subissent le mariage forcé,
se voient refuser le divorce9

Toutes ces injustices et crimes perpétués contre les femmes
montrent que toutes les cultures, avec des degrés différents,
prônent l’esclavage des femmes
. L’utilisation de la religion est
un moyen efficace pour assujettir les femmes.

Si en Europe
l’islamisme a pu prendre une telle ampleur, a réussi à imposer dans
l’espace public le voile… ne serait-ce pas parce que les États et
institutions européennes sont misogynes.10?

Les islamistes s’en prenant en premier au corps des femmes avant
d’attaquer le reste de la société, cela n’a pas préoccupé le
patriarcat européen. Et celui-ci, se cachant derrière le « respect
des cultures » les a laissé pousser comme des mauvais
champignons en Europe.

On
nous parle de culture, de respect des cultures, du voilement des
femmes comme produit culturel. (Mais quel respect pour les femmes ?)
Au nom de ces principes, on va laisser des pays comme l’Iran
imposer aux J.O. leur vision ségrégationniste contre les femmes
avec des sportives voilées. Tout comme aujourd’hui en Tunisie
les islamistes intimident et font pression dans les universités pour
imposer leurs femmes-fantômes afin de faire accepter le voilement
des femmes comme norme.

Ils nous
disent que le voile est culturel !
Pourquoi
alors l’
État théocrate
iranien
a-t’il besoin de
tant de polices des «
mœurs
», « de lutte contre mauvais héjab, et corruption sur
terre!
», « orientation islamiste », « lutte
pour la sécurité nationale
», pour uniquement harceler les
femmes, contrôler leur corps et les contraindre au voilement ? 

Pourquoi alors tant d’appareils
policiers différents pour surveiller les femmes et la manière dont
elles portent le voile11?

Pourquoi alors en Arabie
Saoudite
la police a-t-elle empêché les filles d’une
école de se sauver de l’incendie et les a repoussées à
l’intérieur de l’école en flammes, les condamnant à y être
brûlées vives parce que, sous la panique, elles n’avaient pas mis
leur voile12?

Pourquoi alors en Malaisie
la police des mœurs est là pour obliger les petites filles et les
femmes à se voiler correctement ? Et pourquoi cette police
fouette-t-elle les femmes en public pour avoir bu une bière ?

* * *

Les femmes ne peuvent accéder à la dignité dans les sociétés où
la suprématie des hommes prend, entre autres, sa source aux cieux
auprès de leurs dieux « tyrans13
».

Notre lutte, la lutte des femmes, devrait viser non seulement
l’extrémisme et le fondamentalisme religieux, mais aussi toutes les
institutions patriarcales, y compris les religions. 

La laïcité est un espace nécessaire
pour l’émancipation des femmes du joug des religions. Après
avoir été malmenée par
Sarkozy
et le sarkosisme14,
la laïcité est aujourd’hui instrumentalisée par tous les fascismes
: l’extrême-droite, des islamistes bar
bus et des
activistes pro-voile15
!

Car la plupart des progressistes et des
intellectuels de « gauche » ne se soucient ni du sort des femmes ni
de la lutte contre les religions.

Des théoriciens islamistes prétendent
qu’en Iran, après la révolution, le hejab a libéré les
femmes. C’est un mensonge, ils déforment l’histoire ! Depuis des
décennies les femmes étaient habituées à sortir du domicile,
fréquenter l’espace public, travailler… peu à peu elles se
libéraient de leurs diverses chaînes. Les femmes ayant participé à
la révolution, les faire rentrer à la maison n’était plus
possible, Khoméni a donc décidé de les voiler pour pouvoir encore
les contrôler.

Comme le corps des femmes obsède
les religieux
, et surtout les islamistes, le voilement des
femmes rend visible l’appropriation de leur corps par la classe des
hommes
.

En luttant contre les religions qui envahissent et polluent l’espace
public, en n’acceptant pas tout et n’importe quoi au nom de la
culture
, et en respectant avant tout la liberté des consciences
et des individu-e-s, on peut arriver à vivre en paix. Ne rien
dire, ne rien faire, c’est laisser les religions, surtout l’islam,
occuper l’espace public. C’est restreindre toutes les libertés
,
surtout celles des femmes. 

Ana Pak

Février 2012

Pour aller plus loin :

http://www.wluml.org/
Femmes sous la loi musulmane (site international d’informations en
arabe, anglais, farsi, français)

http://atheisme.org/femmes.html
et http://atheisme.free.fr
/Themes/ Femme.htm : pages d’info sur la misogynie des différentes
religions

Sisyphe
: infos, actualités féministe
:
http://sisyphe.org/spip.php?rubrique5
femmes et religions
http://sisyphe.org/spip.php?rubrique49
voile islamique
http://sisyphe.org/spip.php?rubrique2
infos par pays

1 Seulement
en Iran, jusqu’à présent on compte officilement 18 pendaisons pour
l’homosexualité, dans d’autres pays, on en ne parle pas, cela laisse
penser que la situation peut etre aussi pire.

2. Ceci en échange d’avoir l’accord d’un
poignée des démocrates pour remplir sa promesse de la réforme de la
santé, en 27 mars 2010.

3http://www.actualites.fr/pedophilie-autorisee-en-arabie-saoudite , » Seule lueur d’espoir : la commission saoudienne
des droits de l’homme a officiellement émis des
protestations contre de telles pratiques. »

4.
Soutien aux Saoudiennes qui
vont d
éfier l’interdiction qui leur
est faite de conduire une automobile.

6. accusées-montrées
du doigt « c’est leur faute » s’il y a eu le tremblement de terre
à Bam., s’il y a des délinquances, s’il y a beaucoup
de divorces,….

7. Convention pour l’élimination de toutes
les formes de discrimination à l’encontre des femmes (CEDAW)

8. Ce
n’est pas un hasard que en en 1979, puis en Tunisie en 2011-2012
les islamistes après être arrivés au pouvoir attaquent d’abord des
prostituées avant d’attaquer les droits des  femmes et 
imposer le voile sur leur corps, puis en déclarant que les femmes
ne sont pas aptes être  juges, exercer tel ou tel métier, puis
l’interdiction de certains espaces publiques,

9. http://www.france-petitions.com/petition/148/institutions
Pétition “One law for all” (Mêmes droits pour toutes)

10. Si les extrémismes, surtout
l’islamisme, interdisaient aux hommes d’avoir des relations sexuelles
ou bien les obliger de laisser le pouvoir économique aux femmes…
l’islamisme ne pourrait pas prendre tant d’ampleur. Mais ils voilent
les femmes, interdisent l’avortement et cela va de paire avec la
misogynie latino-romaine en Europe.

11. Le nombre officiel des arrestations
d’Iraniennes pour cause de « mauvais héjab » en 2011 est 113 000.

12. A la Mecque, le 11 Mars 2002 dans
une école de filles un incendie se déclare, les élèves et leur
professeures tentent de s’enfuir de l’établissement mais la police
religieuse (
Al Mutawa)
les empèche de sortir. Amnesty international a fait une enquête sur ce
sujet.

13. un
des noms d’Allah est “tyran”.

14.Laïcité « ouverte, apaisée », …des
qualifications inutiles de la laïcité qui est un cadre juridique

—- dernière mise à jour : septembre 2012 —-

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 23/03/2012 par dans En français.
%d blogueurs aiment cette page :